L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


« Pesticides et santé : quelles voies d’amélioration possibles ? ».

Nos organisations ont présenté ce jour à la presse un cahier de doléances et de propositions pour répondre à la question posée ce jour au congrès « Pesticides et santé : quelles voies d’amélioration possibles ? ».
Tous ensemble pour le changement. Les victimes des pesticides, professionnels ou particuliers, soutenue par diverses ONG*, longtemps plongées dans le silence, soumises à l’omerta du monde professionnel ou médical, ont décidé de se faire entendre et de profiter du colloque scientifique organisé ce jour au Palais du Luxembourg pour faire des propositions concrètes et proposer des mesures afin d’améliorer leur sort mais plus globalement de protéger la population en général des risques liés à l’exposition aux pesticides.
Quelles mesures ? Parmi ces mesures, qui portent aussi bien sur la toxicité des molécules, sur les problèmes liés à l’évaluation et l’homologation des produits, sur les expositions des personnes, la promotion des alternatives etc. se trouvent 12 mesures fortes que nous portons plus activement ; Ci- dessous quelques unes de ces demandes :
que le plan Ecophyto 2018 (issu des lois Grenelle 1 et 2 et du paquet pesticides UE ) ayant pour objectif majeur la réduction de 50% en 10 ans puisse voir ses objectifs atteints grâce à une politique volontariste en matière de formation, de recherche, d’aides aux pratiques les moins polluantes, de taxation dissuasive/incitative et d’augmentation de la redevance sur les pollutions diffuses
Que soit interdite la mise sur le marché de toutes molécules (substances actives, adjuvants, coformulants, synergisants etc.) contenues dans les produits pesticides pouvant être Cancérigènes Mutagènes Reprotoxiques 1 à 3, et/ou perturbatrices du système endocrinien et/ou neurotoxique (inhibiteur d'acétyl cholinestérase), les Polluants Organiques Persistants (POP), les Persistants Bio- accumulables et Toxiques (PBT), très Persistants et très Bio- accumulables (vPvB). Les métabolites de ces molécules ayant ces caractéristiques devraient être pris en compte de la même manière.
Ou encore
Que soit revue la liste des pathologies et les substances à inscrire dans les tableaux des régimes général et agricole pour permettre les reconnaissances en maladie professionnelle
Ce cahier de doléances et de propositions est en ligne sur le site du congrès. Il a pour vocation d’être relayé et signé par toutes celles et ceux, citoyens et organisations, qui le souhaitent.
« Ce cahier doit servir aussi aux futurs élus comme base de réflexion et comme socle des évolutions à envisager en vue de réduire l’usage des pesticides de synthèse et de promouvoir toutes les alternatives à leur utilisation. Il s’agit d’une question de santé publique qui mérite toute sa place dans les débats pré-électoraux, débats qui à l’heure actuelle font l’impasse sur ces sujets de fonds. » déclare F. Veillerette, porte parole de Générations Futures.
*Allassac ONGF, Agir pour l’Environnement, Bioconsom’acteurs, Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique Générations Futures, HEAL, Phyto-Victimes, Réseau Environnement Santé, Union Syndicale Solidaires, WWF France
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents