L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Page d'Hommages

Sylvie Simon est décédée, le 8 novembre 2013

 

sylvie.JPG    

Sa collaboratrice gestionnaire de son site Internet

 

C'est avec une très grande tristesse que nous avons appris ce matin le décès de Sylvie Simon.

 

Sylvie est partie rejoindre des cieux qu'elle croyait et voyait plus lointains. Pour ses amies(is) sa force de caractère, son autonomie, son énergie et son courage étaient pourtant pour eux les garants d'une très longue vie pour elle.

 

Sylvie nous laissera cependant en héritage ses travaux et en modèle son combat.

 

Son combat a ouvert les yeux à beaucoup, il a interrogé profondément les autres et ses recherches ont fait réfléchir de nombreux médecins et spécialistes quand d'autres la soutenaient depuis toujours, mais parfois discrètement.

 

Sylvie a ainsi offert une information différente, des analyses pointues et toujours très documentées, donc des choix de réflexion et surtout des alternatives pour se soigner. Mais elle a également montré ce qui était volontairement caché au grand public et a aussi dénoncé de nombreux abus et de nombreuses dérives sanitaires et ainsi les désinformateurs et les manipulateurs se sont vus soudain montrés du doigt.

C'est donc un très GRAND MERCI que nous lui adressons.

 

Bon voyage Sylvie

 



Hommage à Sylvie Simon du Professeur Bernard Herzog

bernard-herzog.jpg
Sylvie Simon nous a tiré sa révérence. Sa renaissance nous laisse dans l’amertume et la tristesse quand on l'a connue pleine de dynamisme, chercheur éclairé, femme de coeur et militante écologique infatigable, défendant bec et ongle les médecines naturelles, le respect des malades, de l'homme dans sa plus haute dimension.
Dénonçant les menaces qui pèsent sur l'humanité, les dérives d'une médecine industrielle qui exploite la détresse des malades, colonise les corps comme les esprits, désinforme et fait régner la crainte et l’anxiété. Très informée, elle est un auteur trop peu écoutée, l'époque étant à la désinformation au bourrage de crâne au triomphe de l'ombre.
Je garde un souvenir ému d'une femme ouverte, accueillante, pleine de bon sens, combattante d'avant garde.
Je m'honore de son amitié. Que son oeuvre soit connue, que son message de mère protectrice nous incite à suivre son exemple : ce sera le meilleur hommage de sympathie et de reconnaissance qu'on puisse lui faire.
Bernard Herzog

Note supplémentaire : Bernard Herzog est docteur en Médecine, spécialiste en électroradiologie (diagnostique et thérapeutique), licencié ès Sciences (études supérieures en biologie, en physiologie et chimie générales, en physique et en chimie biologique).
Ancien chef de travaux de Biophysique, il fut également chef de service du Centre Hospitalo Universitaire de Nantes et professeur à la Faculté de Médecine de Nantes.
Diplômé de psychothérapie, il exerce la psychanalyse et la psychothérapie et poursuit ses recherches.
Conférencier prisé, il est aussi un grand humaniste et un écrivain reconnu.


Hommage à Sylvie Simon d'une amie d'Inde

8394908840_a4602d02b2.jpg

Doris Lessing, que j’associais à Sylvie Simon sous l’appellation de « deux grandes dames du siècle passé » (et d’après plusieurs articles, je n’étais pas la seule à l’appeler ainsi), est décédée deux semaines après le départ de son fils Peter, qu’elle a soigné jusqu’à sa mort et une semaine après Sylvie Simon.

 

Mais, comme le dit le Dr Elmiger dans son interview, Sylvie Simon a fait l’objet d’une omerta totale, tant dans sa vie qu’après sa mort, puisque pratiquement aucun journal de la « grande presse » ne parle d’elle… Elle était beaucoup trop dangereuse pour les lobbies pharmaceutiques et agro-chimiques et pour la MIVILUDES (mêmes lobbies) pour qu’ils lui fassent des fleurs… Elle est donc partie, quasiment inconnue des Français et du monde. J’espère qu’un jour la France et le monde lui reconnaîtront sa vraie valeur.

 

Turiya une amie d'Inde

 



Hommage à une grande dame de la médecine naturelle                        

SS            

Hommage à une grande dame de la médecine naturelle

Chère amie, cher ami,

C’est avec une grande tristesse, que nous avons appris vendredi 8 novembre le décès de Sylvie Simon, 86 ans, journaliste, écrivain et conférencière.

Elle devait participer à notre conférence du 29 novembre prochain à Namur et déjà nous redoutions qu’elle ne pût venir en raison de la dégradation de son état de santé depuis quelques semaines.

Elle laisse derrière elle un vide énorme. Son travail d’investigation et sa force combative vont nous manquer cruellement. A travers 36 livres écrits en une quarantaine d’années, Sylvie Simon s’est inlassablement battue pour la vérité en dénonçant les dérives d’une médecine de la maladie générée par des laboratoires pharmaceutiques qui contrôlent le système de santé.

Interviewée récemment par le Docteur Broussalian, sur Planète homéo, elle disait :

…quand les malades sont soignés par des médecins dissidents, qui ne soignent pas avec des protocoles, les malades n’ont pas le droit à la parole. Ils n’ont pas le droit de dire : « j’ai choisi cette médecine là. » Le malade est complètement hors-jeu. Il n’a plus le droit de s’exprimer.

Outre sa dénonciation récurrente du Conseil de l’ordre des médecins, que l’on retrouve dans son dernier ouvrage (1), elle s’est battue contre la désinformation du public, par exemple sur les vaccins, les OGM ou les semences et n’a cessé de prôner un retour au « bon sens » et au sens critique à tous les niveaux de la société.

Devenue spécialiste des sujets de santé au fil des années, elle fut surtout une amie de la liberté et une « empêcheuse de tourner en rond » remarquable. Pionnière dans le domaine de la défense des médecines alternatives, son engagement a déjà beaucoup porté de fruits : des milliers de lecteurs ont pu profiter de ses enquêtes et de ses enseignements, de nombreux médecins ont pris conscience de la nécessité de résister au système, tandis que les associations et les revues spécialisées se font de plus en plus le relais de ses travaux.

L’IPSN rend hommage à une grande dame, partie rejoindre ses ami(es) les anges selon Claire Séverac.       

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois

 


HOMMAGE ET RESPECT

Ce vendredi 8 novembre 2013, une grande dame nous a quittés. Personnalité d’exception, Sylvie Simon nous laisse en héritage ses travaux et restera un exemple de perspicacité et de courage.

A 86 ans, après tant de combats contre les mensonges, accordons-lui le droit d’un repos bien mérité !

Journaliste scientifique, écrivaine, conférencière, Sylvie fut l’auteur de 36 ouvrages et de centaines d’articles sur des sujets qui dérangent fortement l’establishment, notamment concernant la santé publique. Femme remarquable, à la ténacité légendaire, Sylvie n’aura eu de cesse de dénoncer tout ce qu’elle considérait comme des obstacles au bien-être de la population : mensonges, peurs, manipulations, vaccins, traitements inutiles et dangereux, conflits d’intérêt, vivant breveté, gabegie des gouvernements…

Synonyme d’insoumission, son nom restera à jamais gravé sur le panthéon des très rares journalistes intègres et courageux de notre pays car, bien plus que d’avoir transmis de simples informations, elle aura permis d’améliorer grandement le quotidien de ses contemporains, de les réveiller, et sûrement de sauver de nombreuses vies. Quel programme aviez-vous là, Madame !

Sylvie représentait l’intelligence, le courage et la force. Son passage sur Terre aura été une belle réussite. Ne doutons pas que, de là-haut, elle nous soutiendra pour continuer à éveiller bien des consciences.

Mes plus belles pensées pour elle, dans la Lumière, et ses proches, dans la douleur…

           

Chris d'echo-zen.

 


Il est assez rare qu'un ange prenne forme humaine pour venir en aide à l'humanité. Il est donc normal de lui rendre hommage lorsqu'il retourne à sa maison divine.

 

Elle n'a pas choisit la mission la plus simple, consistant à dénoncer bon nombre de pommes empoisonnées fabriquées par des sorciers de tous poils... Vaccins, médicaments, produits Monsanto (OGM) etc... Mais aussi les sournoiseries mafieuses de certains lobbying se faisant élire au sein de gouvernements pour faire adopter leurs produits malsains.

 

Ces livres et vidéos traverseront le temps, lui apportant une longévité hors du commun qui permettront, même après son départ, de continuer à aider ses frères et sœurs encore sous le charme hypnotique des sorciers en tous genres.

 

Merci Sylvie, et bon retours parmi les tiens.

 
 
Les enfants d'Hermès

Sylvie se battait contre la désinformation et les dérives de la médecine. Très engagée sur des sujets de brûlante actualité, comme la préservation de l’eau et des semences, les dangers sanitaires associés à l’exploitation des gaz de schiste.

C’est dans ce contexte de lutte pour dénoncer les dangers inhérents au procédé du  Fracking que notre association l’avait rencontré. Nous avions tissé des liens forts et souvent collaboré sur cette problématique.
Sylvie nous a quitté…après nous avoir fais le don de consacrer sa Vie à dénoncer de nombreux scandales sanitaires… 
Puissions nous poursuivre son combat et diffuser largement ses écrits, témoignages, et publications pour honorer sa mémoire.

 

Elisabelle Bourgue.

No Fracking France

 


Sylvie Simon nous a quitté et c’est une grande journaliste qui s’est éteinte. Nous avons souvent relayé ses articles sur ce site car ses combats contre les dérives de notre société  étaient multiples : santé, malbouffe, écologie.. Elle en dénonçait sans relâche les scandales, au travers d’articles et de conférences dans tout le pays, cherchant à éveiller les consciences. Grâce à elle de nombreux parents ont été sensibilisés aux dangers de la vaccination. Le sérieux de ses enquêtes ont interpellé certains scientifiques qui lui ont accordé leur appui.

C’était une grande dame, intelligente, courageuse, tenace, que le mensonge et les manipulations, notamment dans le domaine de la santé, révoltaient profondément.

Nous la remercions sincèrement ici pour son aide et lui souhaitons bonne route…

 

Les Brindherbes Engagé


Merci Sylvie, vous avez éclairé ma route, appris beaucoup de choses... merci ! 

  Chemin de Vie 


     Sylvie Simon  vient de nous quitter. Nous sommes en deuil. 
Elle disait que la révolution ne pouvait passer que par le consommateur et non par le vote. Il faut refuser cette société de consommation. Cela semble difficile et pourtant elle pensait que les mères pouvaient se concerter pour refuser la ribambelle de vaccins imposés à leurs enfants et qui a fait apparaître des maladies nouvelles telles que l'autisme et les bronchiolites et flamber des maladies qui étaient bien plus rares telles que les "gastro" , les" rhino", rhino-pharyngites, angines, otites, pneumopathies, hyperactivités, maladies auto-immunes etc. 
Refuser la société de consommation c'est aussi refuser la malbouffe source de cancers, leucémies, maladies autoimmunes... et source de pollutions diverses et variées qui détruisent les écosystèmes. Le but de cet article n'est pas d'en dresser la liste. 

  Docteur JO 


 

La journaliste et l’auteur Sylvie Simon est décédée hier, vendredi 8 novembre, à 10h.

 

 

Le destrier de Sylvie était sa volonté, son bouclier était son courage, son armure sa ténacité et son sabre l’Information qui tranchait coup après coup ses ennemies la puissante et malhonnête Désinformation et la Censure qui se répandent comme la peste sur le champ de bataille de nos consciences.

 

Sylvie ne pensait pas quitter si tôt et si rapidement notre monde ou notre réalité puisqu’elle était encore à la rentrée, et à 85 ans, animée d’une énergie de battante et de combattante. Chacun de nous la voyait ainsi centenaire.

 

Sylvie, il y a peu, était encore pleine de projets, en préparation d’un nouvel ouvrage et son courage l’animait toujours pour mener et continuer son combat.

 

Ce combat n’était pas facile puisqu’il consistait à briser de nombreux dogmes, des tabous médicaux et des croyances qui aveuglent et qui empêchent de voir qu’il existe une autre réalité, une autre vérité, une autre voie et d'autres voix.

 

Une vérité qui pour certains était totalement évidente quand au départ pour d’autres elle n’était pas forcément facile à accepter tout de suite. Toutefois, ensuite, elle leur offrait néanmoins des informations variées, des analyses toujours très documentées et très pertinentes et des alternatives pour se soigner et/ou, cette fois-ci et en toute connaissance de causes, à avoir surtout le choixet même celui de refuser une dictature médicale allopathique qui a trop souvent prouvée sa totale impuissance au profit de sa toute-puissance financière.

Ainsi très nombreux furent ceux qui lui écrivirent pour la remercier de son énorme travail mais pour d'autres de leur avoir simplement ouverts les yeux.

 

Son combat était pour certains celui de David contre le Goliath de l'industrie pharmaceutique. Or, petite aussi de taille, cela n’empêchera nullement Sylvie de porter des coups au Géant en informant un très large public par exemple sur les dangers des vaccins et surtout en dénonçant les nombreux abus, conflits d’intérêts, les magouilles, les mensonges éhontés et les dérives sanitaires mais aussi les OGM, les fracturations hydroliques, les dangers des pré-dépistages ainsi que d'autres sujets censurés.  

 

Cependant son immense travail demeurera et il est impossible que personne ne veuille chevaucher son fougueux destrier pour poursuivre son combat.

 

Nous lui rendons un très sincère hommage.

 

  Diatala

 


 Nous apprenons la mort de Sylvie Simon, une grande dame qui nous quitte. Elle m’a beaucoup appris sur la santé, les vaccins, les médicaments et tant d’autres domaines. Les obsèques auront lieu le mercredi 13 novembre à 10h30 à la basilique Sainte-Clotilde-et-Sainte-Valère, 23 bis Rue las Cases, Paris VIIème. Vous pouvez voir le message de son amie Claire Séverac sur le site suivant et des vidéos pour découvrir ou redécouvrir ces deux femmes d’exceptions

 

 http://neptunya.fr/ 

 


 

Une grande dame de l’information alternative nous a quittée

Âgée de 86 ans, Sylvie Simon faisait partie des mentors de l’équipe du BonCoinSanté, écrivain spécialisée dans la contestation des politiques sanitaires et animée par un souci d’informer les citoyens sur les multiples dangers et obstacles de nos sociétés modernes. Elle demeure pour nous une source d’inspiration et de motivation. Nous avions à ce titre relayé plusieurs de ses mises en gardes sur les vaccins et autres aberrations de la médecine moderne.

 

  Le Bon Coin Santé 

 


 

Sylvie Simon est partie ce matin à 10 heures retrouver ses amis (ies) les anges. Elle a fait prendre conscience à des milliers d’entre nous des scandales qui mettent nos vies en danger, en aidant toujours, en ne jugeant jamais. J’espère que là où elle est maintenant c’est aussi beau qu’elle le croyait sinon elle n’est pas près de prendre sa retraite ! Pour moi, sa vie est une chanson basque qui s’appelle “Hegoak” et qui dit en résumé : “Si on lui avait coupé les ailes, elle serait encore ici mais elle ne serait plus un oiseau et nous, c’est l’oiseau qu’on aimait”. C’est volontairement que je laisse sa bio au présent, parce que ses écrits vont lui survivre et ouvrir les yeux et accompagner les générations qui montent et qu’elle espérait moins crédules que leurs parents.

Sylvie Simon est auteur et journaliste. Elle a écrit plusieurs romans et de nombreux ouvrages sur divers sujets. Depuis quelques années elle s‘est spécialisée dans le domaine de la Santé et celui des dérives de la Médecine. Sylvie Simon se bat contre la désinformation et les sophismes en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante actualité.

Elle écrit dans nombre de journaux de santé et a aussi publié nombre d’essais très documentés, dans lesquels elle analyse divers scandales – trop vite oubliés par le grand public -, tous générés par la corruption de certains milieux et d’experts qui se prétendent indépendants, mais qui sont à la solde des lobbies.

Elle dénonce notre culture moderne, imprégnée d’une éducation essentiellement individualiste qui fait abstraction de tout principe d’ordre supérieur. Elle pense qu’au risque de détruire une hégémonie scientifique établie, nous devons ouvrir notre esprit à la quête de la nature ultime de la réalité et réviser entièrement toutes nos valeurs et notre système de pensée, pour parvenir à la Vérité.

Pour elle, nous entrons dans une nouvelle ère où l’homme, qui détient un savoir nouveau, doit choisir entre son évolution et sa destruction et retrouver les vertus de la Sagesse plutôt que les pouvoirs du sorcier.

Elle souhaite surtout réveiller la conscience des citoyens, endormie par le matraquage médiatique, et les invite à réfléchir, à penser par eux-mêmes, à être responsables de leurs décisions en parfaite connaissance de cause

 

Claire Séverac  


 De retour de la Réunion, la jardinière est triste d’apprendre le décès, le 8 novembre dernier, d’une grande journaliste libre et audacieuse, qui savait dénoncer la vérité avec conscience et courage.

sylvie-simon-150x150Pionnière de l’éveil de conscience et spécialiste des sujets de santé , elle fut surtout une amie de la liberté remarquable.

Son engagement dans la défense des médecines alternatives a déjà beaucoup porté de fruits : des milliers de lecteurs ont pu profiter de ses enquêtes et de ses enseignements, de nombreux médecins ont pris conscience de la nécessité de résister au système, tandis que les associations et les revues spécialisées se font de plus en plus le relais de ses travaux.

Il en faudrait beaucoup d’autres pour que l’humain retrouve sa capacité à penser et agir librement.

 

Le Jardin du Bonheur de Joéliah

Sylvie Simon, écrivain et essayiste, s’en est allée le 8 novembre dernier à l’âge de 86 ans. C’était une femme persévérante, animée par le souci d’informer les citoyens des multiples dangers et obstacles à leur épanouissement personnel. Elle demeure pour moi une source d’inspiration et de motivation dans le journalisme indépendant. Elle avait préfacé mon livre La Société Toxique, en mars 2010. Afin de lui rendre hommage, voici un article sur cette personne extraordinaire ! J’ai assisté ce mercredi 13 novembre à la cérémonie d’Adieu.  C’était une très belle cérémonie et je remercie sa famille d’avoir organisé cette cérémonie ouverte au public car c’est pour moi un honneur de lui rendre un dernier hommage. Au-revoir Sylvie, et merci pour ton immense travail…
Connue pour ses écrits sur les dangers de la vaccination, la journaliste Sylvie Simon s´est spécialisée dans la contestation des politiques sanitaires. A 84 ans, elle est aussi l’internaute la plus prolixe de sa génération.
 
La societé solidaire et durable

 

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès ce jour de Sylvie Simon, personnalité d'exception, de par sa lucidité, son courage, sa ténacité et sa détestation des mensonges en tous genres comme elle se plaisait à le dire.

 

Des milliers de chercheurs de Vérité sont aujourd’hui dans la peine : ils ont perdu aujourd'hui une très chère amie, une merveilleuse soeur, une exceptionnelle inspiratrice.

Sylvie Simon, notre toute Grande Dame, vient de passer de l’autre côté du voile… Si elle nous laisse en quelque sorte orphelins, elle fait aussi de nous les héritiers d’une immense richesse : le fruit de toutes ses recherches, ses nombreux ouvrages qui cernaient toujours l’essentiel pour plus de clarté, plus de vérité, plus de justice, plus de santé, plus de paix.

 

Inlassablement, pendant des années et jusque dans les derniers temps, Sylvie Simon aura parcouru les pays et les salles de conférence pour avertir la population en toute indépendance des conséquences graves de la désinformation en matière vaccinale mais aussi en matière de santé en général tant les scandales en tous genres ne manquent malheureusement pas.

 

Sylvie Simon laisse un immense vide derrière elle mais il est évident qu’elle aurait souhaité que le combat pour une véritable information juste et équitable se poursuive et c’est là notre tâche à toutes et à tous, par de-là les âges, les pays et les différentes catégories sociales.

 

L’oeuvre de Sylvie Simon, immense par sa qualité et son envergure, aura permis de sauver des milliers de vies d’une destruction implaccable par une vaccination pratiquée dans un contexte d’opacité et d’oppression, et bien sûr, elle continuera de le faire car ses ouvrages et ses nombreux articles ne disparaîtront pas de si tôt.

 

Chère Sylvie, sache que tu resteras toujours vivante en nos coeurs et reçois notre plus vibrant MERCI au nom de l’humanité toute entière !

 

AgoraVox

 


Sylvie Simon, écrivain et essayiste, s'en est allée le 8 novembre dernier à l'âge de 86 ans. C'était une femme persévérante, animée par le souci d'informer les citoyens des multiples dangers et obstacles à leur épanouissement personnel. Elle demeure pour moi une source d'inspiration et de motivation dans le journalisme indépendant. Elle avait préfacé mon livre La Société Toxique, en mars 2010. Afin de lui rendre hommage, je reproduis ci-dessous cet article que j'ai publié sur Ouvertures.net en mars 2012. Au-revoir Sylvie, et merci pour ton immense travail... 
Sott Net

 


Sylvie Simon, écrivain et essayiste, s’en est allée le 8 novembre dernier à l’âge de 86 ans. C’était une femme persévérante, animée par le souci d’informer les citoyens des multiples dangers et obstacles à leur épanouissement personnel. Elle demeure pour moi une source d’inspiration et de motivation dans le journalisme indépendant. Elle avait préfacé mon livre La Société Toxique, en mars 2010. Afin de lui rendre hommage, je reproduis ci-dessous cet article que j’ai publié sur Ouvertures.net en mars 2012. Au-revoir Sylvie, et merci pour ton immense travail…
Les Moutons enragés

Nous apprenons avec une très grande tristesse la disparition de Sylvie Simon.

Son travail et sa pugnacité à porter au grand jour, à travers ses recherches et ses articles fouillés, la dangereuse dérive de l’industrie pharmaceutique et de la médecine allopathique, a été très précieux pour tous ceux qui cherchent à améliorer la prise en main de leur santé. Par sa dénonciation de la pratique vaccinale, elle a énormément fait avancer la prise de conscience de la population sur l’un des plus grands scandales médicaux de notre époque.

Sylvie Simon était d’un dévouement et d’un courage qui ne peuvent que forcer l’admiration de tous ceux qui préféreront toujours la vérité au mensonge. Elle s’est éteinte vendredi 8 novembre à l’âge de 86 ans.

Égalité & Réconciliation lui rend hommage.

 

Sylvie Simon est décédée: une toute grande dame s'en est allée...

 

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès ce jour de Sylvie Simon, personnalité d'exception, de par sa lucidité, son courage, sa ténacité et sa détestation des mensonges en tous genres comme elle se plaisait à le dire. 

 

Des milliers de chercheurs de Vérité sont aujourd’hui dans la peine : ils ont perdu aujourd'hui une très chère amie, une merveilleuse soeur, une exceptionnelle inspiratrice.

 

Sylvie Simon, notre toute Grande Dame, vient de passer de l’autre côté du voile… Si elle nous laisse  en quelque sorte orphelins, elle fait aussi de nous les héritiers d’une immense richesse : le fruit de toutes ses recherches, ses nombreux ouvrages qui cernaient toujours l’essentiel pour plus de clarté, plus de vérité, plus de justice, plus de santé,  plus de paix.

 

Inlassablement, pendant des années et jusque dans les derniers temps, Sylvie Simon aura parcouru les pays et les salles de conférence pour avertir la population en toute indépendance des conséquences graves de la désinformation en matière vaccinale mais aussi en matière de santé en général tant les scandales en tous genres ne manquent malheureusement pas.

 

Sylvie Simon laisse un immense vide derrière elle mais il est évident qu'elle aurait souhaité que le combat pour une véritable information juste et équitable se poursuive et c'est là notre tâche à toutes et à tous, par de-là les âges, les pays et les différentes catégories sociales.

 

L'oeuvre de Sylvie Simon, immense par sa qualité et son envergure, aura permis de sauver des milliers de vies d'une destruction implaccable par une vaccination pratiquée dans un contexte d'opacité et d'oppression, et bien sûr, elle continuera de le faire car ses ouvrages et ses nombreux articles ne disparaîtront pas de si tôt.

 

Chère Sylvie, sache que tu resteras toujours vivante en nos coeurs et reçois notre plus vibrant MERCI au nom de l'humanité toute entière!

 

alterinfo.net

 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents