Mardi 11 septembre 2012 2 11 /09 /Sep /2012 11:39

4741912973_f7496d5b9f.jpg

Vaccination : Le prix Nobel Luc Montagnier déclenche un raz-de-marée

Le 6 septembre 2012, nous avons appris par éric Favereau dans Libération que les propos de Luc Montagnier sur les vaccins lui valent un tollé.

« Le professeur Luc Montagnier, qui a obtenu le prix Nobel de médecine pour avoir participé à l’isolement du virus du sida, tient parfois des propos iconoclastes. Récemment, il a mis en cause l’intérêt des vaccins, suggérant que certains soient même la cause de l’autisme. Des propos qui n’ont pas plu à ses collègues. Alors qu’il devait être désigné pour présider un laboratoire de recherches au Cameroun, dans une démarche inédite, une quarantaine de Prix Nobel viennent d’écrire au président du Cameroun pour s’inquiéter de cette nomination, prétextant que les propos de Montagnier sur les vaccins pouvaient avoir « un impact désastreux sur la qualité du système de santé au Cameroun », et dénonçant « ses solutions, qui n’ont aucun début de preuves scientifiques ». En revanche, ils estiment qu’« il convient d’être extrêmement prudent avant de changer des thérapies qui ont fait leurs preuves ».

Cette réaction n’a rien de surprenant étant donné le dogme qui règne au sujet des vaccins et le poids des lobbies pharmaceutiques. Quelles « preuves » existent, autres que les milliers de handicapés ou de morts dus aux vaccins et que l’on refuse de reconnaître ? Toutefois, il faut noter que parmi les 44 protestataires, près de la moitié sont des chimistes, donc la chimie est la réponse à bien des maladies.

Les médecins se gardent bien de signaler leurs liens d’intérêts, mais le premier signataire – et sans doute l’initiateur de la lettre - est Sir Richard J. Roberts qui dirige le  New England Biolabs, une société privée qui travaille avec les labos en particulier pour la mise au point de vaccins.

Quant à un autre signataire, Harald Zur Hausen qui a eu le prix Nobel pour avoir identifié le papillomavirus (VPH) comme la principale cause du cancer de l'utérus, ses recherches ont mené au développement des vaccins contre le VPH. D’ailleurs, au cours d’une conférence au Canada, en automne 2008, le Dr Harald zur Hausen ne s’est pas gêné pour faire la promotion de la vaccination des hommes, afin de leur éviter des « cancers de l’anus et du pénis ».

Alors que des milliers de personnes doutent de l’intérêt des vaccins - quand ce n’est pas pour affirmer leur dangerosité -,  le fait que ce soit un Prix Nobel qui ose enfin prendre la parole déclenche immédiatement un raz-de-marée du système en place, comme cela s’est fait contre le Dr Wakefield qui, sans être Prix Nobel, représentait une caution officielle de qualité grâce à sa position au Royal Free hospital et ayant reçu le titre prestigieux de « Fellow » quelque temps auparavant.

 Les enjeux commerciaux que représentent ces prises de positions sont une raison suffisante pour que d'anciens Prix Nobel se liguent pour protester contre elles.

Mais ce n’est pas la première fois que le Pr Montagnier critique la vaccination, bien qu’il l’ait toujours fait avec beaucoup de prudence. Sans doute pour ne pas écorner son image de marque car il est loin d’ignorer que la vaccination est un sujet tabou.

4767704564_67f2bd0d05.jpgDans une interview accordée au quotidien romain La Repubblica du 17 octobre 2009, il a déclaré qu’il ne se ferait pas vacciner contre le virus de la grippe A H1N1. « Je n’ai aucune raison de le faire, je suis vieux, d’ailleurs, je n’appartiens à aucun des groupes considérés comme population à risque. Et puis les anciens ont un sorte de mémoire immunitaire qui les protège contre ces types de virus »

 Interrogé par le même journaliste sur le virus HIV et la recherche d’un vaccin, il a répondu que les essais n’ont pas apporté de grands résultats et qu’il préconisait de rechercher plutôt une molécule en mesure d’éliminer totalement l’infection et capable de stimuler la réponse immunitaire des patients que de tenter d’identifier les formes de virus qui résistent aux thérapies.

 Comme nous pouvons le lire sur le site Initiative Citoyenne, dont nous partageons l’opinion : « Il ne faut donc pas s’étonner que des personnalités scientifiques puissent d’autant plus faire grincer des dents en matière de vaccins qu’elles sont connues. Pourquoi cela fait-il grincer des dents ? Parce que ça serait faux ou peu sérieux ? Non bien sûr, la seule raison valable et nous en avons déjà parlé étant en fait que ce genre de prises de positions de scientifiques connus tend tout simplement à casser la croyance du public en la prétendue unanimité médicale derrière la vaccination. Souvenez-vous par exemple des propos de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) dans la presse, qui aimait à clamer que « Pour la quasi totalité du monde médical à l'échelle de la planète, il n'y a pas de complications graves des vaccins » ! Pour les tenants de ce type de discours fallacieux, des gens ayant une certaine notoriété comme Montagnier, d'autant plus s'ils reviennent sur le sulfureux et très encombrant lien entre vaccins et autisme, constituent donc un pur poison ! »

En effet, dès que vous sortez des sentiers battus, que vous ne célébrez pas à l’unisson la gloire de notre médecine triomphante, vos pairs vous rejettent comme un virus qu’il faut éliminer à tout prix. Vont-ils inventer un vaccin contre l’esprit critique ou, pire, la dissidence ?

Voir les 0 commentaires Par Sylvie Simon - Publié dans : Société, Corruption, Dérives/ Scandales Sanitaires
Retour à l'accueil

Page d'Hommages

Page d'accueil

Retrouvez d'autres dossiers en page d'accueil ici

Information sur le site ici 

Biographie

Sylvie Simon était auteur et journaliste. Elle a écrit plusieurs romans et de nombreux ouvrages sur divers sujets. Depuis quelques années elle s‘était spécialisée dans le domaine de la Santé et celui des dérives de la Médecine. Sylvie Simon se battait contre la désinformation et les sophismes en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante  [...]

Alerte

Les publicités sur mon site et les mots clef de mes articles qui sont tapés sur les moteurs de recherche peuvent parfois ouvrir sur des annonces publicitaires indésirables, promouvant des médicaments ou des laboratoires. Celles-ci sont donc totalement opposées et contraires à ma démarche, à mes enquêtes et à mes analyses qui les dénoncent. Je vous remercie de ne pas faire l'amalgame.

Sylvie Simon - Le lobbying et la peur

Grande taille ici

Sortie du Livre : La Coupe est Pleine

29

clic couverture

Commande boutique  : &  et & 

Amazone : &   Le livre n'est pas en rupture de stock contrairement à ce que dit Amazon

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés