L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Un scientifique a publié des dizaines d'études bidon

Publié par Sylvie Simon sur 16 Décembre 2011, 10:50am

Catégories : #Les études scientifiques contestées - Conséquences

64429.jpg

L'évaluation par les pairs « peer review » est un principe fondamental de la recherche scientifique. Il est utilisé pour la publication d'articles dans des revues scientifiques, pour des présentations à des conférences, ou pour expertiser l'ensemble des travaux d’un chercheur. Cette évaluation est généralement considérée comme une preuve absolue de l’exactitude de la publication. 

Dans mon ouvrage Information ou désinformation ? j’ai dénoncé de très nombreuses falsifications et, après les scandales qu’elles ont entrainés, je pensais que ces mœurs avaient changé. Il n’en est rien, car l’université de Tilburg, aux Pays-Bas, a licencié en septembre 2011 l’un de ses professeurs émérites, Diederik Stapel, coupable d'avoir utilisé des fausses données dans au moins 30 publications. Ce chercheur en psychologie sociale a été pris en flagrant délit de falsification de documents au sein de l’Université, et cela pendant près de 10 ans. Ce chercheur psychologue qui publiait énormément dans les revues scientifiques néerlandaises falsifiait entièrement ses sources et inventait même des expériences, leurs hypothèses ainsi que leurs conclusions qu’il aimait d’ailleurs partager avec ses collègues.

Trois de ses collègues ont donné l’alerte cet été, devant les incohérences du chercheur qui ne laissait aucun accès aux expériences. Suspendu dès les premières conclusions de l’enquête préliminaire, l’ex-chercheur a avoué sa faute et exprimé des regrets : « J'ai échoué en tant que scientifique et en tant que chercheur ».

De son côté, Pim Levelt, professeur en charge du comité qui a enquêté sur les travaux de Stapel, a déclaré : « Nous avons trouvé 30 articles dont nous sommes certains qu'ils sont faux, et la liste va s'allonger ». Mais cette liste sera-t-elle médiatisée puisqu’elle gênera à la fois la communauté scientifique et les médias qui, suivant leur bonne habitude, ont repris comme des perroquets des « données scientifiques » qui servent de bases à certaines affirmations péremptoires ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents