L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Mussidan : il paie ses impôts avec 50 kilos de pièces en centimes :

Publié par Sylvie Simon sur 1 Février 2013, 13:23pm

Catégories : #Société - Corruption - Dérives- Scandales Sanitaires

patrick-fenelon-a-gauche-et-ses-50-kilos-de-pieces-de-1-2_1.jpg

Patrick Fénelon (à gauche) et ses 50 kilos de pièces de 1, 2 et 5 centimes (Bruno Boucharel)

 

Mussidan : il paie ses impôts avec 50 kilos de pièces en centimes :

Patrick Fénelon, un habitant de Sourzac, s'est présenté, ce jeudi, à la trésorerie de Mussidan avec 50 kilos de pièces de 1, 2 et 5 centimes, afin de régler son tiers provisionnel.

 

Ce contribuable mécontent expliquait ainsi protester contre une majoration subie voici trois ans, lorsqu'il avait regroupé sur un même chèque quatre avis d'impôts fonciers.

___________________________________________
50 kg de pièces pour payer ses impôts :
AFP Publié le 26/01/2013 à 11:23

Un Périgourdin, agacé par une majoration d'impôts qu'il estimait injuste, s'est vengé à sa façon en réglant cette semaine son tiers provisionnel en pièces de 1, 2 et 5 centimes d'euros, un monceau de près de 50 kilos que les Impôts devront compter sur plusieurs jours, a-t-on appris samedi auprès de l'intéressé.

Patrick Fénelon, un chef de chantier quinquagénaire de Sourzac (Dordogne), avait mal digéré une majoration infligée il y a quatre ans, selon lui pour une question de forme dans le règlement de plusieurs impôts via un même chèque. L'idée lui est alors venue.
Dans son village d'un millier d'habitants, "beaucoup de gens m'ont aidé (...) car quand j'en ai parlé cela faisait rire beaucoup de monde, beaucoup de gens ont commencé à se débarrasser de leurs pièces, à me les apporter", a-t-il expliqué sur France Bleu Périgord. 

Les agents en dû accepter le paiement

Sa buraliste faisait même office de "trésorière", collectant les pièces amenées par les clients. La collecte a tout de même pris trois ans, au bout desquels il pensait avoir le compte. Jeudi, il s'est donc rendu à la perception à Mussidan, où il a déposé 429 euros en petites pièces, soit 49,700 kilos. L'accueil a été "plus que mitigé", reconnait-il, même si les agents des Impôts ont bien sur dû accepter le versement, et surtout le recompter.

Cela a pris toute l'après-midi à deux personnes, et encore ils n'ont pu recompter qu'environ 350 euros, a expliqué Patrick Fenelon à un correspondant de l'AFP, confirmant une information initiale de Sud Ouest. Il devra donc y retourner lundi pour finir le règlement de son premier tiers. Au centime près.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents