L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Marche silencieuse à Bruxelles contre l’obligation vaccinale

Publié par Sylvie Simon sur 21 Janvier 2012, 16:44pm

Catégories : #Société - Corruption - Dérives- Scandales Sanitaires

5997315533_e63e546a48.jpgHier, 20 janvier 2012, à Bruxelles, une trentaine de citoyens ont marché symboliquement de la gare du Midi, au Service public fédéral (SPF) Santé publique afin de réclamer la liberté vaccinale pour leurs enfants et le droit à l'information. L'action a été organisée par Raphaël Sirjacobs et Béatrice Dupont, les parents de Stacy, un nourrisson décédé en octobre 2011 après avoir été vacciné au Prevenar, à l'Infanrix hexa et au Rotarix. Officiellement, Stacy est décédée d'une méningite à méningocoques mais, selon ses parents, sa mort est due à la triple vaccination effectuée malgré des antécédents familiaux d'allergies. D'après Raphaël Sirjacobs et Béatrice Dupont, la mort de leur fillette est imputable à ces vaccins dont un, à la suite de décès d'autres nourrissons, a été retiré dans certains pays.



Les parents ont dénoncé l'absence d'information concernant les effets secondaires de ces vaccins et ont réclamé la liberté vaccinale. Raphaël Sirjacobs a également pointé du doigt « le harcèlement de l'ONE (Office de la Naissance et de l'Enfance) qui pousse les parents à vacciner leurs enfants qui, sans cela, ne sont pas admis dans les crèches et donc, exclus. »

Les parents souhaitent à présent démontrer que les risques secondaires des vaccins sont sous-estimés alors qu'ils peuvent être graves voire mortels. L'application de la loi de 2002 sur le patient, autorisant ce dernier à recevoir toutes les informations disponibles sur son traitement, était également au cœur des revendications des manifestants.


Certains témoins nous ont rapporté qu'un photographe, muni d’un zoom de 30 cm de long, filmait en gros plans tous les participants, sans doute pour les identifier et sans doute aussi payé par les services de santé de l'état ou « Big pharma ».

 

La même marche silencieuse est prévue à 10 heures demain 21 janvier à Vérone, dans le jardin de Porto San Pancrazio, dédié à Marco et Andrea Tremante, victimes du vaccin contre la polio. Leur père Giorgio Tremante continue à se battre avec courage pour faire reconnaître la responsabilité du vaccin dans ce drame et a fondé plusieurs associations pour la liberté des vaccinations dans son pays. Son troisième fils n’est pas mort, mais il reste lourdement handicapé, sous respiration artificielle et en fauteuil roulant. Nous avons déjà publié la photo de la plaque commémorative qui a été placée à l’entrée du par cet sur laquelle on peut lire que les deux enfants sont décédés à la suite d’une vaccination obligatoire.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents