L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Manifestation de parents d’enfants victimes de vaccins

Publié par Sylvie Simon sur 7 Mars 2011, 11:35am

Catégories : #Spécial Mère-Enfant : Vaccins- Maladies-Troubles

2170149676_381154ea74.jpgDevant la Cour Suprême des États-Unis à Washington D.C. a eu lieu une manifestation de parents d’enfants victimes de vaccins dont les droits élémentaires ont été bafoués, accompagnés de juristes et de nombreux défenseurs des droits de ces victimes représentant plus de 100.000 familles américaines. Ils veulent faire savoir au peuple américain et au monde qu’ils sont en désaccord complet avec la décision de la Cour Suprême (6 juges contre 2) parce que sa dernière décision ne protège plus le droit des personnes dont la santé s’est trouvée altérée après des vaccinations.  

La conférence de presse était donnée par les représentants de 3 familles qui ont payé le prix fort parce que leurs enfants ont été détruits par les vaccinations et 3 juristes qui ont fait savoir que la loi n’avait pas protégé les victimes des vaccinations. 

178Mary Holland, Juriste, a déclaré : « Nous sommes profondément déçus par la décision de la Cour Suprême. Cette décision fait en quelque sorte entendre aux parents dont les enfants ont été victimes de la vaccination, le message suivant : malchance... vous n’avez plus qu’à vous débrouiller tout seuls ! Les enfants de ce pays sont en fait enrôlés dans un programme de guerre contre les maladies infectieuses sans véritable consentement, sans une information complète. Avec cette décision de la Cour Suprême on risque de voir de plus en plus d’enfants “blessés”, de plus en plus de morts sur le champ de bataille ! [...] Cette décision de la Cour Suprême protège l’industrie par rapport à des produits dont la consommation est rendue obligatoire ! [...] Si les vaccins sont à ce point sûrs et efficaces, pourquoi l’industrie a-t-elle besoin de tant de protection et pourquoi les enfants se retrouvent-ils ainsi sans défense sur le plan légal ? » 

Russel Bruesewitz est le père d’Anna qui a fait des crises d’épilepsie deux heures après avoir reçu le vaccin DPT (diphtérie, pertussis/coqueluche, tétanos) et dont le développement a été gravement retardé. Russel s’est dit très déçu du jugement de la Cour Suprême qui a accordé une protection aux firmes productrices de vaccins, alors que pareille protection n’est accordée à aucune autre industrie.  

photoLa fille d’Emily Tarsell est décédée après la 3e injection du vaccin Gardasil. Emily s’est adressée aux familles des victimes en les informant que les fabricants de vaccins sont protégés par la loi contre les dommages et décès qui peuvent être provoqués par leurs produits, et qu’il n’existe aucune autre industrie pouvant bénéficier de pareille protection quant à la responsabilité pour un décès ou autres dommages causés par un produit. « J’avais toujours cru que les vaccins étaient sûrs et efficaces. J’avais fait entière confiance au médecin qui avait recommandé le vaccin à ma fille, mais j’ai eu tort, profondément tort ! Les gens doivent savoir que le Gardasil peut provoquer des réactions graves et des décès ; ils doivent savoir que la loi protège les fabricants et ne les protège pas eux. » 

Quant à Ralf Hazelhurst, juriste, dont le fils est devenu autiste après une vaccination ROR, il a signalé à son tour : « Je ne savais rien de l’autisme. Aujourd’hui je vis tous les jours le cauchemar des parents qui sont dans le même cas que moi. Mon fils a 11 ans et souffre de graves dommages cérébraux. Il passera probablement le restant de ses jours dans une institution spécialisée. Bien que je ne sois pas contre les vaccins, je ne puis m’empêcher de constater que les taux d’autisme sont passés de 1 cas sur 10 000 à 1 cas sur 100 en moins de 20 ans.

« Nous avons une obligation morale de nous interroger sur la sécurité des vaccins. Si je voulais aussi parler des conflits d’intérêts entre le CDC, la FDA et l’industrie pharmaceutique cela nous prendrait une journée entière ! J’ai été juriste pendant 15 ans, et selon moi, ce qui s’est passé sur le plan officiel dans le domaine des procès pour dégâts dus aux vaccins constitue un des plus évidents et des plus effrayants abus de pouvoir que j’aie jamais rencontrés. »  

À son tour, l’avocat Jim Turner a crié sa colère : « La controverse sur les vaccinations en est arrivée à un point où elle doit être ouvertement débattue en public.

7830063-« Nous avons pu arrêter la vaccination contre la grippe porcine en 1976 en faisant simplement appel à la Science et en démontrant que la vaccination faisait plus de mal que de bien. À cette époque nous avions pensé que cette situation réveillerait vraiment les Américains. Comme toute réaction, on a assisté à la création de la Loi sur les « dédommagements ». Cette nouvelle situation devait empêcher que ces affaires de vaccinations soient débattues devant les tribunaux et devant le Congrès... Plus de 2 milliards de dollars ont été payés aux familles dont les enfants sont soit décédés, soit handicapés à la suite des vaccinations. [...]

« Nous vivons une situation où d’une part les enfants sont contraints de se faire vacciner et d’autre part ils sont empêchés d’aller en justice pour les dommages dont ils sont victimes. Réalisons que les autorités tiennent un discours bien différent de la réalité. »

 

http://www.ustream.tv/recorded/13065127

Freedom of Choice Rally with Louise Kuo Habakus

http://www.youtube.com/watch?v=yR0psem1Fjo

http://www.youtube.com/watch?v=Y8LrxCBZkNk&feature=related http://www.youtube.com/watch?v=QqBLO_gDUDc&feature=related

http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=4781885nhttp://www.youtube.com/watch?v=Y8Lrx

http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=4781885n

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents