L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Les producteurs bio et les apiculteurs ne feraient plus partie des « vrais agriculteurs »

Publié par Sylvie Simon sur 9 Mai 2012, 10:46am

Catégories : #Info - Désinfo - Alerte Danger

6101922437_2fcdc668b7.jpg

Les producteurs bio et les apiculteurs ne feraient plus partie des « vrais agriculteurs »

 

à la solde des marchands de l'agrochimie et des fabricants d'OGM, la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) veut chasser les producteurs bio et les apiculteurs du débat sur les OGM.

Répondant à un article du Monde du 25 avril 2012 qui traitait les agriculteurs de l'UNAF (Union nationale de l’apiculture française), la FNAB (Fédération Nationale d'Agriculture Biologique) et la Confédération paysanne de « faux agriculteurs », ces organisations ont adressé une lettre ouverte à Mme Noiville : Sortie de crise ou insulte à la démocratie ?

Après 50 années de co-gestion de la politique agricole française, habituée à ce que le pouvoir politique exécute le moindre de ses désirs, la FNSEA n'a pas supporté que le gouvernement suive la volonté de la majorité des français en annonçant une nouvelle interdiction des cultures OGM et ont déserté la seule instance républicaine consultative où on discute aujourd'hui de ce sujet en France. Respectueuses du débat démocratique, les autres organisations agricoles, Confédération Paysanne, FNAB et UNAF, refusent ce chantage.

Selon l'article du Monde, Mme Noiville aurait trouvé une solution qui consisterait à accueillir dans son comité « de vrais agriculteurs pratiquant notamment l'agriculture conventionnelle ». Les agriculteurs qui pratiquent une agriculture paysanne ou biologique, ou l'apiculture, et dont les représentants siègent toujours au CEES, ne seraient donc pas de « vrais agriculteurs » ? La FNSEA et le CNJA (Centre National des jeunes agriculteurs), qui réclament les OGM contre l'avis de la majorité des agriculteurs français, seraient ainsi les seuls représentants des « vrais agriculteurs » ?

Dans l’édition du journal Le Monde, M. Gilles Van Kote reprend les propositions de M. Dhainaut, président du Haut Conseil des Biotechnologies et de Mme Noiville, présidente du CEES (Conseil Économique, Éthique et Social) pour sortir de la crise ouverte au sein de ce comité par « la démission d'une partie de ses membres, la plus favorable aux OGM, notamment la FNSEA et l'ensemble des représentants du secteur agro- alimentaire ».

La Confédération Paysanne, la FNAB et l'UNAF ne peuvent pas accepter de tels propos qui datent de l'époque aujourd'hui révolue du monopole syndical instauré sous le régime corporatiste de Vichy. Elles espèrent que cette insulte envers les travailleurs de la terre qu'elles représentent va bien au delà de la pensée de Mme Noiville et lui demandent, au nom des fonctions qu'elle occupe, de les rectifier dans les meilleurs délais.

La FNE (France Nature Environnement) soutient ses collègues représentant au sein du CEES une agriculture cohérente avec les impératifs du développement durable que sont le respect de la physiologie des sols et des espèces, la préservation de la biodiversité et de l'intégrité des territoires. FNE rappelle ainsi ce que sont de « vrais agriculteurs ».

Bagnolet, le 4 mai 2012

 

Pour plus d’informations :

Philippe Collin, Confédération Paysanne, 06 76 41 07 18

Dominique Marion, FNAB, 06 76 87 14 00

Olivier Belval, UNAF, 06 20 06 50 40

Lylian Legoff, FNE, 06 72 15 22 25

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents