L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Le rendez-vous de 2012

Publié par Sylvie Simon sur 11 Novembre 2010, 22:18pm

Catégories : #Année 2012

 

212Ce matin je me suis réveillée en pensant que je n'avais pas écrit depuis plusieurs jours ce qui voulait dire qu'"On" me faisait, encore une fois, vivre une expérience de lâcher-prise.

J'ai beau être habituée à toutes sortes d'expériences de vie où je suis "obligée" de constater que ce n'est pas moi -mon ego - qui décide, ce n'est pas encore évident de l'accepter. Et pourtant si vous saviez (et peut-être le savez-vous d'ailleurs) comme c'est confortable de penser que nous sommes divinement guidés ... Donc pas la peine de se prendre la tête, et encore moins d'avoir peur !

Mais on résiste, JE résiste. Peut-être parce que JE pense qu'il est plus sécurisant de penser que JE peux décider et mener ma vie moi toute seule ? Parce que j'ai été éduquée, conditionnée dans la pensée que ma tête doit tout contrôler ?

En même temps on dit, et JE dis aussi "Aide-toi, le ciel t'aidera" ce qui impliquerait que nous avons un pouvoir de décision de ce que doit et va être notre vie. Oui oui, mais pas avec la prédominance de notre ego ... C'est notre être profond qu'il s'agit d'écouter et d'entendre de façon juste, malheureusement l'écoute est souvent perturbée par les barrières, de qui ? notre ego, toujours lui ! ou, pourrait-on dire aussi, par les voiles de la maya, et le son passe mal...

C'est pour celà que nous devons vivre toutes nos expériences de vie comme des opportunités de faire le ménage en nous. C'est plus ou moins facile selon les épreuves que l'on a à traverser mais si nous arrivons à les voir avec ce regard distancié qui correspond à élargir notre conscience, nous remarquons rapidement que nous avons des leçons à apprendre pour lever les voiles, en réglant des karmas et nettoyer de notre inconscient les énergies limitantes du passé plus ou moins lointain.

Ces énergies du passé, transgénérationnnelles ou karmiques, sont à l'origine de nos fonctionnements de peurs. Vous allez me dire que c'est bien d'avoir peur quand même, ça peut nous éviter des problèmes. C'est un point de vue.

Mais en prenant de la distance on peut voir aussi que ces peurs sont souvent irrationnelles, qu'elles n'ont pas forcément grand chose à voir avec la situation vécue par quelqu'un d'autre, donc qu'elles sont en relation avec des zones de notre inconscient qui ne sont pas touchées chez l'autre. Et donc que ces peurs-là que nous ressentons sont NOS peurs, qui NOUS limitent, nous, et des peurs qui viennent de loin, qui s'ancrent et se superposent dans notre inconscient de génération en génération (ou de vie en vie).

Nous avons "la chance" à notre époque, compte tenu de l'évolution de conscience que nous sommes censés avoir, de pouvoir travailler sur ces peurs qui apparaissent en nous au fil des circonstances de notre vie quand nous avons pris conscience que c'est à nous de prendre notre vie en main, avec le plus possible de sagesse et d'humilité, ce qui n'est possible que quand on s'est libéré des mémoires limitantes qui nourrissent notre ego.

On croit souvent (et je le croyais aussi) que quand on se met en retrait, quand on est timide, il n'y a pas d'ego. Que nenni ! Réfléchissez-y et voyez que vous (moi aussi) trouvez de l'intérêt à rester dans cette position ...

Et quand on prend soit trop de place, soit pas assez de place (je schématise), on ne prend pas sa juste place, dans le plan divin, et on se limite dans notre évolution sur son chemin de vie.

Ce n'est pas grave ! c'est juste qu'on se retarde, mais ce qui est plus embêtant et peut-être grave c'est qu'en se retardant (à cause de nos peurs) on limite l'évolution de conscience de nos amis humains. (*)

Et pendant ce temps-là l'univers lui continue son évolution et la Terre élèvant sans cesse ses vibrations, si nous n'élevons pas les nôtres, les décalages ne permettront plus à ceux qui n'élèvent pas leur taux vibratoire en cohérence avec leur être profond, de continuer leur vie sereinement. Voyez le nombre des maladies qui augmentent, les suicides, les décès "rapides" de personnes qui semblaient même en bonne santé ... D'où la nécessité d'accepter d'éléver nos vibrations.

Ne pensez pas que le 21 décembre 2012 va être la date d'une catastrophe annoncée, au contraire c'est plus probablement "l'avènement, comme le dit Sylvie Simon, d'un nouveau monde" basé sur des valeurs plus humaines, humanistes et spirituelles que celles en vigueur et bien trop vigoureuses actuellement.

Quand on voit des reportages sur le luxe indécent de certaines zones du monde (ex Dubai) et, sans transition, des milliers de personnes qui meurent de faim dans des contrées désertiques, on pourra me dire que c'est le karma des riches et le karma des pauvres de vivre ces expériences mais vous avouerez qu'il y a des limites ...

Pour revenir à 2012 et à un autre message plus haut sur ma rencontre d'Etretat, c'est peut-être la date correspondant à l'énergie du passage, à l'énergie de diamant noir. On compresse, on compresse jusqu'à ...... hop ! la lumière ! Et vous le savez, on avance tellement mieux dans la clarté.

Donc en ce moment on va dire que l'on va vers les extrêmes pour permettre le changement positif et constructif d'une nouvelle conscience. Vous avez sans doute remarqué comme moi que c'est quand on a touché (ou presque) le fond qu'on a pu trouver en nous une nouvelle énergie pour continuer à avancer beaucoup plus lucidement, sereinement et constructivement.

(*)Je connais très bien la situation qui consiste à ne pas se montrer, j'ai écrit comment, quand je l'ai fait, ça m'a fait souffrir, ou à penser que je ne "sers "pas à grand chose. Mais dans l'entretien (mis en lien) Sylvie Simon m'a fait de voir que je pouvais finalement être comme le colibri qui déverse sa goutte d'eau sur l'incendie. Chacun, à son niveau et selon ses possibilités, peut faire sa part et contribuer à faire avancer, grâce à sa pensée créatrice, l'évolution de la conscience humaine dans le" bon sens".

 

 

Alors, comme ce matin mes pensées m'ont amenée à constater que je n'avais rien écrit depuis plusieurs jours, j'ai lâché prise et un peu plus tard, l'idée de 2012 s'est imposée dans mon esprit puis le nom de Sylvie Simon et c'est pourquoi le hasard m'a fait aller sur le site ci-dessous (un grand merci à Louise-Marie de m'avoir fait connaître cette femme par ses interviews pleines de bon sens, de rigueur scientifique avec un humour et un franc-parler qui m'embarquent !):

 

http://www.prisedeconscience.org/pourquoi-ce-site

http://www.prisedeconscience.org/mysteres-et-enigmes/21-decembre-2012-mise-au-point-et-analyse-des-faits-1076

Présentation de l'éditeur du livre de Sylvie Simon :pR2SENTATION DE L42DITEURPrésentation de l’éditeur
Nous sommes parvenus au stade où nous devons choisir entre notre évolution et notre destruction, changer notre mode de pensée, nos habitudes et par conséquent notre société. L’homme fait partie du cosmos et doit évoluer avec lui, soit de son plein gré, soit de force, mais alors cette mutation risquerait d’être plus pénible. L’auteur fait ici le point sur l’ensemble des prophéties concernant 2012 et leurs contreparties scientifiques, ainsi que sur les véritables dangers qui nous menacent, et nous montre que la survie de notre civilisation dépend de la possibilité de prendre conscience du rôle que nous jouons dans l’évolution de l’humanité et de la planète. Voici venu le temps du changement et chacun de nous doit participer à cette métamorphose, penser globalement et agir localement. C’est la seule issue pour l’homme qui, poussé par la grande mutation planétaire déjà bien amorcée, pourra basculer vers un changement de niveau de conscience dont dépend sa survie

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents