L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Le lanceur d’alerte Jacques Poirier contre SANOFI-AVENTIS

Publié par Sciences Citoyennes sur 9 Février 2011, 09:30am

Catégories : #Société - Corruption - Dérives- Scandales Sanitaires

poirier.jpgPar Sciences Citoyennes

Mardi 25 janvier 2011

 

Le jeudi 27 janvier 2011, le Conseil des Prud’hommes de Boulogne-Billancourt rendra public son jugement sur le litige qui oppose la société pharmaceutique SANOFI-AVENTIS à l’un de ses anciens collaborateurs, Jacques POIRIER, licencié en 2003 pour avoir refusé de cautionner certaines pratiques douteuses concernant la fabrication de l’énoxaparine, une héparine entrant dans la fabrication de médicaments anticoagulants (LOVENOX/CLEXANE) dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à plus de 3 milliards d’Euros. L’énoxaparine est produite à partir d’intestins de porcs dont les approvisionnements proviennent de Chine à plus de 50%.

Parmi les « motifs » invoqués par SANOFI-AVENTIS pour licencier Jacques POIRIER figurent ses mises en garde répétées auprès de la société à l’égard des approvisionnements en matières premières d’origine chinoise. Or, le bien-fondé de ces multiples alertes sera confirmé par les faits : en 2008, les états-Unis ainsi que l’Allemagne enregistraient près d’une centaine de morts et plus de 800 chocs de type allergique chez des patients, suite à l’administration d’une héparine commercialisée par le laboratoire américain BAXTER. Après enquête, il s’est avéré que les lots de fabrication de l’anticoagulant incriminés provenaient tous de Chine. Ils contenaient une substance frelatée, ajoutée frauduleusement pour « booster » les effets de l’héparine : la chondroïtine sulfate. Quelques jours plus tard, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) reconnaissait officiellement que 11 lots commerciaux d’énoxaparine (LOVENOX de SANOFI-AVENTIS) étaient eux aussi contaminés par la même substance.

La Fondation Sciences Citoyennes soutient totalement Jacques Poirier dans sa démarche. Elle rappelle l’absolue nécessité d’une réforme de l’expertise pour éviter les scandales sanitaires qui s’accumulent en France. Elle travaille à la mise en œuvre d’une loi protégeant les lanceurs d’alerte qui, comme Jacques Poirier, payent un lourd tribut pour leur courage et leur détermination alors que leur action a pour but de protéger la population et l’environnement.

http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique134http://www.sciencescitoyennes.org/spip.php?article1890

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents