L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


La tardive transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS)

Publié par Sylvie Simon sur 13 Mars 2011, 10:58am

Catégories : #Société - Corruption - Dérives- Scandales Sanitaires

HarrouseauJean-Luc.jpgPar Anne Vidalie, publié le 04/03/2011 à 15:50

 

L'ancien président UMP du Conseil régional des Pays de la Loire, le Pr Jean-Luc Harousseau, a touché 205 482 euros en 2008, 2009 et 2010 de la part de laboratoires.

 

Il a fallu un bon mois au Pr Jean-Luc Harousseau, nouveau patron de la Haute Autorité de santé (HAS), pour tenir la promesse faite à la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, le 19 janvier: récapituler l'ensemble des liens d'intérêts qu'il a entretenus avec l'industrie pharmaceutique au cours des trois années écoulées.  

Surprise: alors que sa "déclaration publique d'intérêts", datée du 31 janvier 2011 et accessible sur le site Internet de la HAS, est vierge, celle du 21 février, consultable en ligne elle aussi dès le lendemain, révèle que l'hématologue et ancien président (UMP) du conseil régional des Pays de la Loire a perçu 205 842 euros d'honoraires en 2008, 2009 et 2010.  

Des sommes qui lui ont été versées par 28 laboratoires différents au titre de sa participation à des "conseils scientifiques, réunions nationales et internationales de formation continue". 

 

Information confirmée par l’Express.fr du 12 mars 2011

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents