L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Repas : La Plus Mauvaise Sorte de Poisson Que Vous Puissiez Manger !

Publié par N° VERT GRATUIT sur 30 Novembre 2010, 15:44pm

Catégories : #Info - Désinfo - Alerte Danger

5214179010_32a8145617.jpg
                                                       
N° VERT GRATUIT 00800 2426 2426
 
Les fermes de poissons tuent le saumon sauvage. La Norvège en est un triste exemple.
 Vous aimez le poisson, et vous avez raison. Mais il est important d'être attentifs au poisson que vous choisissez, et d'identifier son origine, avant de le consommer.
Il est vrai que l'élevage des poissons représente un gros marché. En France, chaque année, plusieurs millions sont élevés pour la consommation. Ce sont principalement des truites, des daurades, des turbots, des loups de mer, des bars ou même des cabillauds. La plus grande partie de tous ces poissons est élevée de façon intensive. Or, l'élevage intensif des poissons pose de nombreux problèmes pour l'environnement et pour la santé publique.  De nombreux experts environnementaux dénoncent ce système depuis plus de 10 ans maintenant, mais rien n'a été fait pour améliorer les choses.

 

Les fermes d'élevage de poisson : la plus « non-durable » des stratégies
Le poisson élevé est devenu une chose tellement courante que si vous avez acheté du poisson récemment dans un supermarché ou si vous en avez dégusté dans un restaurant, il est fort possible que ce soit du poisson élevé en ferme. A une époque, certains ont pensé que c'était une merveilleuse solution pour réduire les prélèvements de poissons sauvages. En réalité, c'est exactement l'inverse qui se passe puisque les poissons d'élevage sont nourris avec des poissons sauvages. Il faut jusqu'à 5 kilos de poisson sauvage et de Krill antarctique pour produire seulement 1 kilo de saumon de ferme !

 

3314408389_83a83ff74f.jpgLes fermes de poissons génèrent des maladies qui déciment les Poissons Sauvages Dans le Monde  
Les conditions que l'on trouve dans les fermes de poissons sont les conditions que l'on retrouve dans toutes les fermes industrielles : surpeuplées, avec des animaux malades ou infectés et nourris avec ce qui les fait devenir les plus gros possibles dans le laps de temps le plus court possible. Mais ces techniques d'élevage créent des maladies. La  « réponse », c'est d'ajouter des antibiotiques dans la nourriture des poissons - la mesure "sanitaire" qui est employée par les fermes de volaille et de bovins, par exemple. Résultat de cet usage excessif d'antibiotiques : des souches résistantes de maladies infectent maintenant le poisson sauvage et le poisson domestique. Les poux de mer, en particulier, une sorte de crustacée facilement incubés sur les poissons captifs dans les fermes, sont devenus aussi un problème important. Pour les traiter, on utilise régulièrement, dans les fermes à saumon, par exemple, des produits chimiques qui n'ont pas été testés par rapport à la sécurité des autres espèces - même si personne à l'heure actuelle ne sait quel va être l'impact de ces produits chimiques non testés sur les autres crustacés, comme les crevettes, le crabe ou le homard. Les parcs de poissons sont situés dans de l'eau « ouverte » et il n'y a aucun moyen de contrôler la propagation de ces produits chimiques. L'inévitable résultat de ces pratiques modernes d'élevage de poisson crée un cercle infernal de maladies, d'utilisation d'antibiotiques, et l'émergence de souches résistantes aux antibiotiques. Les maladies créées par les fermes de saumon, par exemple, ont maintenant détruit l'industrie poissonnière du Chili, et affectent le saumon sauvage du Canada, tout comme la truite de mer en Irlande et en Ecosse.

 

Le Poisson d'Elevage pose aussi le Problème de Votre Santé
Le poisson élevé en ferme peut aussi être un désastre pour votre santé. Il est important de comprendre que tous les poissons élevés en ferme (et pas seulement les saumons) sont nourris avec un mélange de vitamines, d'antibiotiques, et, en fonction du poisson, de pigments synthétiques , pour les colorer, car sans ces pigments, la chair des saumons en cage, par exemple, serait d'un gris non appétissant... Bien entendu, les poissons sont aussi nourris de pesticides, et de composants comme le toxique sulfate de cuivre, fréquemment utilisé pour éliminer les algues. Les études réalisées à ce sujet ont révélé de façons consistante des niveaux élevés de PCB, de dioxine, de toxaphène et de dieldrine, mais aussi de mercure, des taux souvent même plus élevé dans le poisson élevé en fermes que dans le poisson sauvage. Rien que ce fait serait une raison de reconsidérer la consommation de poisson de ferme.

 

4998555511_bc058cbf5d.jpgQuelles sont Vos Options?  
Malheureusement, la contamination de nos océans et de nos voies navigables est tellement forte qu'il est vraiment important de vérifier la pureté de tout poisson que vous achetez, que ce soit du poisson de ferme, ou du poisson sauvage. Quelles options, alors, avez-vous pour recevoir les bénéfices santé des oméga-3 du poisson, sans vous exposer aux polluants et aux quantités excessives d' antibiotiques, et en même temps sans contribuer au déclin de la population des poissons. Je vous recommande de vous procurer vos oméga-3 avec une source alternative, issue des petits poissons et crustacés (comme les crevettes, par exemple), car ils sont une source supérieure d'oméga-3 et en même temps ils sont très vite renouvelables, ce qui fait d'eux une excellente source nutritionnelle si l'on se place aussi dans une perspective environnementale. Beaucoup d'entre vous aiment le poisson à la fois pour son goût et parce qu'il est bon pour la santé. Mais si vous ne pouvez pas être certains que ce poisson provient d'une source durable et saine, le risque en le mangeant surpasse de beaucoup les bénéfices, à la fois pour votre santé et pour l'environnement.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents