L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


L'action anti-corrida historique dégénère sous la violence des pro-corridas

Publié par notre-planete.info/ sur 16 Octobre 2011, 09:02am

Catégories : #Société - Corruption - Dérives- Scandales Sanitaires

 

novellos_tauromachie.jpg

 

Ces manifestants pacifistes montrent la sauvagerie de ceux qui jugent les animaux comme "sauvages" alors qu'ils ont eux-mêmes poussés cette sauvagerie à l'extrême, avec la complicité des élus locaux et des forces de l'ordre.

 

Et dire que depuis le 22 avril 2011, date historique, la tauromachie est inscrite sur la liste du Patrimoine culturel immatériel français, avec l'aval honteux de l'Etat français, malgré l'opposition massive des citoyens. C'est ce que l'on nomme la "démocratie" !
  
Honte à cette espèce "d'humanoïdes"

 


Le 8 octobre dernier, à Rodilhan (Gard), une centaine de militants anti-corridas pacifistes manifestèrent juste avant la finale de "Graine de toreros", un spectacle "didactique" où de jeunes toreros affrontent des novillos (jeunes taureaux).

 Un premier groupe occupe les gradins où des banderoles sont déployées, un autre formé de manifestants enchaînés qui se tiennent assis en rond sur la piste afin d'empêcher le spectacle de mort.

Le mot d'ordre était de ne pas répondre aux provocations ni aux coups.

Mais la haine des professionnels de la corrida et des aficionados s'est immédiatement montrée d'une férocité inouïe. Les garçons furent roués de coups, les filles victimes d'attouchements obscènes, une fut même déshabillée et violentée, le soutien-gorge arraché. Tout le monde fut témoin des tortures administrées au jet d'eau à forte pression, et ce, de façon souvent obscène. On a ainsi pu évaluer le degré de rage de ces gens pro-corridas, rage ici transférée de l'animal à l'humain. Ceux là-même qui prétendent qu'il vaut mieux défendre les hommes que les animaux sont ainsi prêts à violenter et à abuser des êtres humains dès lors que ces derniers ne peuvent se défendre.

Après une vingtaine de longues minutes, quelques chaines ont été coupées, et la violence a redoublé d'intensité. Les manifestants ont été traînés en grappes, certains écrasés sous d'autres, tirés par les bras, les jambes, par les cheveux. Les quelques gendarmes présent sont restés passifs. Certains des militants ont fini aux urgences, des plaintes ont été déposées.

La coordination des clubs taurins a condamné ces gestes, mais René Abric, maire de Langlade et organisateur du tournoi, n'a fait qu'incriminer « les anti-taurins. (...) qui sont venus occuper la piste ». En tribune, le sénateur et président de l'agglo Jean-Paul Fournier, son adjoint chargé de la tauromachie Daniel-Jean Valade, et le député Yvan Lachaud n'ont pas réagi.

source : http://www.notre-planete.info/

La vidéo est édifiante

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents