L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


Japon : Le premier Janvier, la Terre a encore tremblé

Publié par Sylvie Simon sur 3 Janvier 2012, 18:31pm

Catégories : #Info - Désinfo - Alerte Danger

5528927106_a55b04fc29.jpgL'épicentre du séisme, qui s'est produit à 05h27 GMT, se situait à une profondeur de près de 350 km et à 220 km au sud-sud-ouest de la ville de Hachijo-Jima, au sud-est des îles Isu, a précisé l'institut géologique américain (USGS).

Ce tremblement de terre, de magnitude 7,4 sur l'échelle de Richter, n'aurait fait ni victimes, ni dégâts. Il n'y a pas eu d'alerte au tsunami, mais la secousse a été ressentie à Tokyo et dans sa région, et la circulation de certains trains à grande vitesse a été brièvement suspendue dans le nord du pays, d’après l'agence de presse Kyodo.

C‘était la plus forte réplique enregistrée depuis la catastrophe qui a causé la mort de 27 000 personnes en mars 2011 sur l’archipel japonais.

Un porte-parole de Tokyo Electric Power, opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, a précisé qu'aucune anomalie n'avait été constatée sur le site après ce tremblement de terre, et de son côté, Tecpco assure que les niveaux de radioactivité aux abords du site n’ont pas changé. Il est difficile de les croire car l’agence de sûreté nucléaire et industrielle japonaise a admis que la centrale nucléaire d’Onagawa aurait subi de nouveaux dommages. De l’eau s‘échappe des piscines de stockage de combustible usagé dans les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale. Trois autres fuites ont été signalées dans le réacteur 3.

3238323461_2e53e0dc2c.jpgSituée près de Sendaï, Onagawa est l’une des quatre centrales touchée le 11 mars dernier. Après le tsunami, un incendie s’était déclaré mais Tepco affirmait depuis que tout était sous contrôle. 

Avant cette nouvelle alerte, le 28 décembre 2011 un groupe d'experts qui analyse les puissants séismes et tsunamis prévus autour de la Faille Nankai dans l'océan Pacifique a publié un rapport provisoire qui est loin d’être rassurant. Ce groupe,  constitué après le violent séisme d'une magnitude de 9,0 qui a frappé le nord-est du Japon le 11 mars, estime qu'un gigantesque séisme d'une magnitude de 9,0 pourrait toucher le centre et l'ouest de l'Archipel à l'avenir.

Selon leur rapport, si de grands séismes se produisent simultanément le long de la faille en question, la zone touchée pourrait s'étendre sur plus de 750 kilomètres.

5643280169_8ee0c36424.jpgDans son message de Nouvel An, l'empereur Akihito a déclaré : « Notre pays traverse des temps difficiles à cause du tremblement de terre et d'autres facteurs. Mais j'espère que les cœurs des gens seront toujours avec ceux qui ont souffert et que tous continueront de travailler ensemble pour construire des lendemains meilleurs ».

En vérité, le seul moyen de vivre des temps « meilleurs » est de retirer cette épée de Damoclès qui menace toutes les installations nucléaires, qu’elles se trouvent au Japon ou n’importe où sur la Planète.

Il est certain que tout le monde ne partage pas cet avis, particulièrement ceux qui tirent de gigantesques bénéfices de ces risques. Ainsi, le grand quotidien national japonais Asahi Shimbun révélait le 1er janvier 2012 que près d'un tiers des membres de la commission de sécurité nucléaire du Japon ont reçu des dons de l'industrie nucléaire, avant l'accident de Fukushima. La commission, censée avoir une position neutre, est chargée de guider les centrales en matière de sécurité.

Nous n’avons guère besoin de commentaires pour comprendre dans quel pétrin nous nous sommes fourvoyés et combien il sera difficile d’en sortir si les mentalités ne changent pas.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents