Vendredi 6 mai 2011 5 06 /05 /Mai /2011 10:24

457499453_259fa49c27.jpgPar Helen Caldicott, médecin spécialisé dans le nucléaire et ses conséquences sur la santé.

27/04/11

Tout le monde n'est pas de son avis, mais pour l'experte médicale en nucléaire Helen Caldicott : la catastrophe de Fukushima est pire que celle de Tchernobyl.

Il ne nous reste plus qu’à espérer qu’elle se trompe et que nous allons muter pour supporter cette augmentation de radioactivité.

Le médecin australien, qui étudie depuis plus de trente ans les effets des armes nucléaires, ne mâche pas ses mots : « Ce qui est arrivé au Japon est bien pire que Tchernobyl qui a contaminé 40% de l'Europe. »

Dans son dernier rapport, Caldicott revient sur Tchernobyl et indique que près d'un million de personnes sont mortes des suites de cette catastrophe nucléaire et dénonce le silence des autorités sur le sujet. Mais pour elle, la situation dans laquelle se trouve la centrale nucléaire de Fukushima est encore moins enviable !

Un désastre jamais égalé

« Jamais auparavant, six réacteurs nucléaires d'une centrale n'ont été gravement endommagés au même moment. Ces réacteurs sont condamnés », explique-t-elle. « Trois ingénieurs ayant contribué à la conception de Fukushima se sont retirés du projet à l'époque car ils savaient que la centrale n'était pas sûre, que la région était sujette aux séismes.

« Que s'est-il passé à Fukushima ? Les barres de combustible ont tellement chauffé qu'elles ont fondu, comme à Three Mile Island et à Tchernobyl. Mais ici, il ne faut pas oublier que les générateurs d'urgence ont été détruits par le tsunami, empêchant l'eau de refroidissement d'atteindre les réacteurs. Ce n'est pas rien !.

« Il ne faut pas oublier la dangerosité de ces barres : elles sont tellement radioactives que si vous les approchez, vous décédez en quelques minutes. Vos cheveux tombent, des hémorragies internes se déclarent et vous mourrez comme un malade du sida. »

Radioactivité puissance 1000

« Ces barres doivent être refroidies. Hélas, lors des explosions à Fukushima, lestoits des réacteurs ont été soufflés et deux bassins de refroidissement sont à sec. Cela signifie que les barres radioactives sont hors de l'eau et le matériau qui compose la coque s'enflamme lorsqu'il est exposé à l'air... On peut donc conclure que le taux de radioactivité dans les bassins de refroidissement est dix à vingt fois plus élevé qu'au niveau du coeur du réacteur. Dans chaque cellule de refroidissement, on trouve l'équivalent d'un millier de bombes Hiroshima. [...] Einstein a dit : “L'énergie nucléaire est une façon diabolique de faire bouillir l'eau”. Et c'est bien à cela que se résume l'énergie nucléaire: faire bouillir de l'eau pour actionner des turbines grâce à la vapeur.

« L'uranium est déjà très toxique, mais il peut se révéler encore plus dangereux une fois manipulé. Les Américains ont utilisé de l'uranium à Falloujah et Bagdad, en Irak. A Falloujah, 80 % des bébés présentent de graves malformations : des bébés nés sans cerveau, d'autres avec un seul œil, sans bras... Au point que les médecins recommandent aux femmes de ne plus faire de bébés ! Les cancers chez les enfants sont douze fois plus nombreux que la normale. En Irak, la guerre nucléaire a été un véritable génocide. L'uranium utilisé ne se décompose qu'après 4,5 millions d'années, voilà comment on a empoisonné le berceau de notre civilisation.

« A Tchernobyl, on a vu plus de 20 000 personnes souffrir du cancer de la thyroïde et de bien d'autres maladies ! 40 % de l'Europe est encore contaminée : ne mangez pas d'aliments européens ! »

« Mais Tchernobyl n'est rien par rapport à ce qui s'est passé à Fukushima. L'un des éléments les plus meurtriers est le plutonium, qui vient de Pluto, dieu des enfers. Un millionième de gramme vous donne le cancer, si vous l'inhalez. Si vous répartissez un demi kilo de plutonium à travers le monde, c'est toute la population mondiale qui souffrira d'un cancer. Fukushima contenait 250 kilos de plutonium... C'est suffisant pour dire adieu à l'hémisphère Nord. »

Arrêtez de manger durant 600 ans

« Vous ne pouvez pas détecter le goût des éléments radioactifs, ils n'ont pas d'odeur, on ne peut pas les reconnaître. Une fois dans votre corps, il faut cinq à soixante ans pour qu'un cancer se développe. Toute la radioactivité est nuisible, chaque dose augmente le risque de cancer. La nourriture contaminée le restera durant 600 ans ! Et le pire est qu'il n'y a plus rien à faire. »

Commentaire de Nadia Marchand

Journaliste et praticienne de santé

Accepter l'homicide volontaire des espèces vivantes par l'industrie de l'atome serait un suicide collectif humain. 

 L'industrie nucléaire et ses serviteurs ne peuvent exercer un droit de mort sur nous, êtres humains, et, détruire impunément l'humanité.   

 Résister pour défendre la vie sur terre en général, la nôtre et celle à venir en particulier est une urgence sanitaire globale. 

 La transparence est une nécessité démocratique absolue, surtout quand les décisions politiques engagent à ce point notre propre vie et celle des générations futures, l'Appel de Fukushima initie un projet de résistance citoyenne

 A nous d'être des citoyens du monde conscients, astucieux dans l'organisation de nos idées et solutions locales en répondant à l'Appel de Fukushima >

 http://appeldefukushima.wordpress.com/2011/04/27/appel-de-fukushima-ii


 

Lire aussi : Kokopelli http://www.kokopelli.asso.fr/

 

Voir les 0 commentaires Par Helen Caldicott - Publié dans : Nucléaire/Radioactivité
Retour à l'accueil

Page d'Hommages

Page d'accueil

Retrouvez d'autres dossiers en page d'accueil ici

Information sur le site ici 

Biographie

Sylvie Simon était auteur et journaliste. Elle a écrit plusieurs romans et de nombreux ouvrages sur divers sujets. Depuis quelques années elle s‘était spécialisée dans le domaine de la Santé et celui des dérives de la Médecine. Sylvie Simon se battait contre la désinformation et les sophismes en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante  [...]

Alerte

Les publicités sur mon site et les mots clef de mes articles qui sont tapés sur les moteurs de recherche peuvent parfois ouvrir sur des annonces publicitaires indésirables, promouvant des médicaments ou des laboratoires. Celles-ci sont donc totalement opposées et contraires à ma démarche, à mes enquêtes et à mes analyses qui les dénoncent. Je vous remercie de ne pas faire l'amalgame.

Sylvie Simon - Le lobbying et la peur

Grande taille ici

Sortie du Livre : La Coupe est Pleine

29

clic couverture

Commande boutique  : &  et & 

Amazone : &   Le livre n'est pas en rupture de stock contrairement à ce que dit Amazon

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés