L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon  (1927/2013)

L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon (1927/2013)

Révéler la désinformation et les mensonges en matière de santé et d'environnement et éveiller les consciences


AVC et Vaccin, Riz et AVC,

Publié par L'Atelier de la mémoire de Sylvie Simon sur 5 Octobre 2012, 15:26pm

Catégories : #Produits à risques - contestés - retirés

Aux USA, les résultats de différentes enquêtes sanitaires privées révèlent que de nombreuses marques de riz ainsi que de nombreux produits coupes faim à base de riz contiennent de l'arsenic cancérigène a annoncé aujourd'hui la célèbre agence américaine "Food and Drug Administration and Consumer Reports" .

Le bureau du procureur général de l'état de l'Illinois a fait effectué ses propres analyses en laboratoire et en particulier sur des produits coupe-faim au riz destinés à la petite enfance: Elles révèlent des «niveaux inquiétants de chimies inorganiques toxiques tel que l'arsenic», a indiqué ce matin le bureau de l'état.

Actuellement, il n'existe pas de législation en vigueur concernant les niveaux d'arsenic dans les aliments aux USA.

Ces résultats ont donné l'occasion à Lisa Madigan, procureur général de l'Illinois, de lancer un appel d'urgence sanitaire et en particulier à destination de la même prestigieuse FDA pour qu'elle fixe rapidement une législation contraignante aux marques visés dans ces études. Elle réclame que la FDA lance immédiatement une campagne d'information et de mise en garde vers les consommateurs.


Elle rappelle que l'arsenic inorganique est classé comme produit cancérigène.

De son coté la FDA, a annoncé que des recherches fédérales étaient en cours pour évaluer les niveaux d'arsenic dans les riz distribués sur le territoire américain. Elle explique ne pas disposé "d'une base scientifique suffisante pour recommander des changements immédiats" et qu'elle «priorisait actuellement une évaluation plus approfondie", avant de faire, dés les résultats connus, des recommandations au public.

Les analyses de l'Illinois ont révélé une moyenne de 3,5 à 6,7 microgrammes d'arsenic inorganique dans une seule portion de riz, et en particulier sur les riz provenant du Texas, de la Louisiane ou du Missouri. Ces résultats restent compatibles avec des niveaux déjà retrouvés dans des études précédentes.


La FDA a affirmé qu'elle terminerait ses travaux d'ici la fin de l'année, afin de faire toute la lumière sur cette affaire.


© Nature Alerte


5115654021_46109189b0.jpgUn possible lien entre vaccination et AVC

Article publié le 6 juin sur le site du Journal International de Médecine par le Dr Gérard Loeb et toujours d’actualité.

« Un programme des Centers for Disease Control and Prevention et de la Food and Drug Administration vise à surveiller les effets indésirables des vaccins aux USA. Entre 1990 et 2010, 306 cas d'AVC (âge moyen 42 ans, de 0,1 à 94 ans) survenus dans les six semaines après une vaccination (mais dans les 2 semaines pour 257 patients ; 83,9 %) ont été signalés. Dans 120 cas (39,2 %), l’AVC s’est produit après une vaccination antigrippale, dans 40 cas (13 %) après une vaccination contre l'hépatite B et dans 20 cas (6,5 %) après une vaccination antidiphtérique, antitétanique et anti-coqueluche (vaccin acellulaire). Douze patients (4 %) avaient eu au moins 2 vaccins. La répartition déséquilibrée des AVC dans les 6 premières semaines après la vaccination avec un pic dans les 2 premières semaines suggère que certains cas pourraient être déclenchés par la vaccination. Il est nécessaire de poursuivre la surveillance et d'organiser des études contrôlées prospectives. »

Al Qudah Z. : Stroke after Vaccination in United States. A Report from the CDC/FDA Vaccine Adverse Event Reporting System. [1990–2010]. 64th Annual Meeting of the American Academy of Neurology. (Nouvelle-Orléans) : 21– 28 Avril 201


http://www.neurology.org/cgi/content/meeting_abstract/78/1_MeetingAbstracts/P01.009



5682935077_3f04e4240a.jpgCerveau des enfants

Alors que le cerveau des enfants est affecté par les vaccins et que ces bébés manifestent leur douleur par des cris et des pleurs, une étude récente publiée dans la revue Pediatrics suggère de les calmer en les berçant, en les enveloppant d’une couverture chaude, en les léchant ou en les changeant de position afin de soulager leur stress, qu’il soit physique ou émotionnel.

D’après le Dr. John W. Harrington de l’Eastern Virginia Medical School et de l’Hôpital pour enfants de Filles du Roi à Norfolk, ces méthodes permettent de faire oublier la douleur causée par les aiguilles et non celle, beaucoup plus préoccupante des dommages neurologiques causés par les vaccins.

Pour leur étude, Harrington et ses collègues ont divisé en quatre groupes d'étude 234 bébés âgés de deux et quatre mois des, deux de la SS cinq qui ont reçu après leur vaccination. Ils ont constaté que ceux qui ont reçu ces interventions ont connu la douleur moins visible, grimaçant, et fronçant les sourcils, selon l'agence Reuters, et ils criaient moins.

Les chercheurs se sont penchés, une fois encore, sur les seules manifestations des souffrances et non de leurs causes.

Il est certain que l’argent dépensé pour mener cette étude aurait eu un meilleur usage s’il avait été consacré à la recherche sur la nocivité du bombardement des jeunes enfants avec des dizaines d'injections vaccinales, ou sur le vaccin DTC (diphtérie, tétanos, coqueluche), connu pour causer des lésions cérébrales graves et permanentes chez certains enfants, comme des névrites brachiales, polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (CIDP), syndrome douloureux régional complexe (SDRC), syndrome de Guillain-Barré (SGB), sclérose en plaques, narcolepsie, le syndrome de myoclonie-Opsoclonus (SGD), névralgie du trijumeau, et la myélite transverse qui peuvent être causées par les vaccins. Et ni une couverture ni une sucette ne peuvent atténuer ces lésions.

http://www.reuters.com


414488019_61a7f3aa99.jpg

Nature Alert mercredi, 19 sept. 2012

       

 

Il n' y a pas que les OGM qui soient du poison, des enquêtes américaines révèlent la présence d'arsenic dans le riz, a annoncé la FDA

Question : ces riz sont-ils OGM ?

Aux USA, les résultats de différentes enquêtes sanitaires privées révèlent que de nombreuses marques de riz ainsi que de nombreux produits coupe-faim à base de riz contiennent de l'arsenic cancérigène a annoncé la FDA.

Le bureau du procureur général de l'Etat de l'Illinois a fait effectuer ses propres analyses en laboratoire et en particulier sur des produits coupe-faim au riz destinés à la petite enfance: elles révèlent des « niveaux inquiétants de chimies inorganiques toxiques tel que l'arsenic », a indiqué ce matin le bureau de l'état. Actuellement, il n'existe pas de législation en vigueur concernant les niveaux d'arsenic dans les aliments aux USA. Ces résultats ont donné l'occasion à Lisa Madigan, procureur général de l'Illinois, de lancer un appel d'urgence sanitaire et en particulier à destination de la même FDA pour qu'elle fixe rapidement une législation contraignante aux marques visées dans ces études. Elle lui réclame de lancer immédiatement une campagne d'information et de mise en garde vers les consommateurs et rappelle que l'arsenic inorganique est classé comme produit cancérigène.

De son coté la FDA a annoncé que des recherches fédérales étaient en cours pour évaluer les niveaux d'arsenic dans les riz distribués sur le territoire américain. Elle explique ne pas disposer « d'une base scientifique suffisante pour recommander des changements immédiats » et qu'elle « priorisait actuellement une évaluation plus approfondie », avant de faire, dès les résultats connus, des recommandations au public.

Les analyses de l'Illinois ont révélé une moyenne de 3,5 à 6,7 microgrammes d'arsenic inorganique dans une seule portion de riz, et en particulier sur les provenant du Texas, de la Louisiane ou du Missouri.

Ces résultats restent compatibles avec des niveaux déjà retrouvés dans des études précédentes. La FDA a affirmé qu'elle terminerait ses travaux d'ici la fin de l'année, afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Source : Chicago Tribune

http://fr.sott.net/articles/show/9777-Il-n-y-a-pas-que-les-OGM-qui-soient-du-poison-des-enquetes-americaines-revelent-la-presence-d-arsenic-dans-le-riz-a-annonce-la-prestigieuse-FDA

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents